Musique

Doja Cat apporte une juicy touch à Pretty Little Thing

À l’orée du retour des beaux jours, une nouvelle collection pointe le bout de son nez chez Pretty Little Thing. Et quoi de mieux que de s’associer à celle dont on ne cesse d’entendre parler pour ses successions de nouveautés ? Doja Cat prend le contrôle d’une collaboration où le sexy et le flashy sont rois.

Gracy Hopkins : sa lettre à la République dans un nouvel EP

Gracy Hopkins est un audacieux équilibriste. L’artiste a trouvé son juste milieu quant à la cadence de ses sorties, ne dormant pas sur ses acquis. Les divers projets aux intelligents featurings se succèdent rapidement depuis la découverte de l’artiste en 2017. Il produit vite et bien. Car ses textes et ses beats n’en sont pas moins efficaces si ce n’est toujours plus précis et produits avec finesse. 2021 annonce de nouvelles collabs. L’artiste fait à nouveau parler de son talent avec un EP surprise de deux titres. Il y mène Une Conversation Très Longue avec une allégorie identitaire : Marianne, la plus française des français.

Lumières tamisées, déhanchés assumés et sensualité : combo du nouveau clip de Doja Cat

Elle transpire le sex appeal et assume les courbes de son corps 100% naturel à travers des danses sulfureuses. Aucun artifice Chez Doja Cat. Pas besoin d’un coup de bistouri quand la nature est généreuse, associant une anatomie parfaite à un talent inné. L’artiste signe un come back dans le clip de son titre Streets, extrait de l’album évocateur Hot Pink sorti en 2019 où sa féminité s’affirme une fois encore.

Lili Poe : quand la pop prend des accents urbains

Elle maîtrise divers éléments, parfois contraires. D’une tempête sonore ardente, Lili Poe répand de tendres et légères ondes sur la sphère musicale. Artiste complète, elle chahute la pop française avec sa touche singulière. Ses textes poétiques et ses clips puissants font corps à corps à une mélodie moderne aux accents urbains. Portrait d’une accro à la scène aux charmants paradoxes.

Hip hop girls #2 : Dépoussiérage musical

Bienvenue sur la planète hip hop. À bord d’une fusée chargée d’oestrogènes, on traverse une autre stratosphère à la découverte d’un univers où les femmes étendent un pouvoir musical céleste. Durant les dernières années, elles se font plus discrètes. On ne les a pourtant pas oubliées. Leur particularité ? Du talent, bien sûr. Mais surtout un mélange de sonorités et d’influences. Quoi de mieux que d’agrémenter trois phénomènes à une bonne playlist US ? Dépoussiérons quelques profils.

Cloé Mailly : une aura vocale magnétique

Les adages d’antan restent contemporains puisque depuis toujours, la musique adoucit les moeurs. Les plus hostiles des tempêtes se transforment alors en eaux pures et paisibles à l’écho de sa voix. Cloé Mailly est une jeune pousse musicale encore dans l’ombre, dont le talent naturel oscille entre simplicité saillante et douceur prégnante. Les rois de son monde et de ses inspirations sont Amour, Gratitude et Nature, dont les valeurs définissent le credo envoûtant autour d’une invitation au laisser aller. À la découverte d’une artiste qu’on nommerait presque espoir dans un monde chaotique.

Hip hop girls #1 : les reines hostiles du game

Place à un rituel hip hop qui rend toute sa grâce aux artistes féminines. Les reines de la punchline investissent la scène et déclarent les hostilités ouvertes. Au programme dans cette première édition (et pas des moindres) : découvertes (ou redécouvertes !) musicales, féminité assumée et gossips brulants avec supplément clashs.