Como à la maison !

Les gloutons au régime peuvent crier hallelujah ! Chez Como Kitchen, on sait faire du beau et du bon deux alliés de taille sans créer le moindre scrupule auprès de Madame Balance qui ne poucavera pas de kilos en plus.

Outre l’apparente cuisine saine de cette enseigne à l’influence méditerranéenne, on y trouve une grande variété adaptée aux carnivores, aux vegans et même aux crudivores. Poisson, viande, légumes cuits ou crus sont de la partie !


 

Food test de la rédaction 

En temps de confinement, impossible de faire une expédition inopinée dans cet antre gourmand situé dans le 8ème arrondissement de Paris. Allié d’un fidèle compagnon virtuel comme UberEats, nous nous sommes faits livrer deux plats à domicile. Como a donc fait sa cuisine à la maison. Verdict. 

L’aspect 

Le premier défi d’un restaurateur proposant la livraison réside dans la présentation de son plat, sans compter la fiabilité de son émissaire à scooter ou à vélo. Force est de constater que les alléchants clichés qui donnaient tant envie ne cachaient aucune esbroufe. Impeccablement confinés dans un emballage en carton au clin d’oeil éco-responsable, les aliments y étaient disposés très mignonnement. À noter : des sauces disposées à part, pour laisser le choix au client-gourmet d’y mettre la quantité désirée. Nos yeux se sont délectés de cet avant-goût visuel. Notre estomac n’a attendu en tout et pour tout que 15 minutes en comptant le temps de préparation, à en croire que nos mets se sont téléportés. Parfait. Next ? 


 

Le goût

Le choix des plats ne manque pas. La carte présente le Como du mois, le Como à composer et le Como signature. Tentés par un plat signature, il fallait agrémenter un plat à composer à la commande pour se laisser un maximum de possibilités. 

Le Como fish, synonyme d’une apétante traversée marine et analysé sous toutes ses coutures est incritiquable. Elaboré à base de blé bio, de saumon vapeur bien tendre, de brocoli rôti savoureux, d’une salade concombres et radis croquante, d’un tzatziki frais et de citron parfait pour se marier au saumon, le plat était de surcroit, copieux. Pour explorer les saveurs dans ses tréfonds, nous y avons agrémenté un side chaud (de la patate douce) et un side froid (des artichauts sauce balsamique), tout aussi validés. 

Voici d’ailleurs la liste complète des sides disponibles :

Sides chauds : falafel de pois chiche, falafel de courgettes, mac and cheese, shakshuka, patate douce, pommes de terre grenailles rôties, brocoli rôti, chou fleur rôti.

Sides froids : salade de concombres et radis, salade kale de grenade et noisette, salade de carotte aux herbes, pois chiche échalotes parmesan, salade d’aubergine pois chiche et citron confit, artichaut balsamique.

Side dips : hummus, tzatziki, yaourt grec harissa et piment réunionnais, crème feta olives noires, crème feta aux poivrons.

Illustration du Como Fish disponible sur UberEats

 

Le Como à composer, synonyme de liberté nous a permis de jouer les pseudo-maestros des fourneaux. Cette formule permet de choisir une base, une protéine, deux accompagnements, une sauce et un dips au choix. Résultat de nos courses : du riz noir “vénéré”, du quinoa aux herbes fraîches, du poulet méditerranéen (baigné dans un mélange à base du miel, du ras-el-hanout, de la coriandre, du curcuma, du cumin et de l’huile de tournesol), des patates douces, de la salade d’aubergine pois chiche, du citron confit et de la crème feta. Impression sur ce plat auquel nous avons apporté notre large contribution : exquis. 

Illustration du Como Création disponible sur UberEats

Le petit plus

Le service client est à mentionner d’un grand bravo. Un petit mot de la part de l’équipe nous rappelant de rester chez nous agrémenté d’un cadeau rendra fidèle n’importe lequel des clients. Nous avons découvert avec notre commande du pain pita offert en plus du hummus inclus de base dans l’offre spéciale mise en place avec UberEats valable jusqu’au 26 avril 2020. La prochaine exploration culinaire se fera peut être autour des desserts. To be continued.


Prix : 
Como signature fish : 14,90€
Como création : 13,90€
Sides chauds : entre 5 et 6€ l’unité, agrémenté au plat 2,90€.
Sides froids : 5€, agrémenté au plat : 2,90€.
Sides dips : 5€.
Pain pita : 1,50€.

Retrouvez Como Kitchen sur son site Internet, Facebook, Instagram et UberEats. À la levée du confinement retrouvez Como Kitchen au 6 rue du Commandant Rivière, 75008 Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *